Notre équipe

Ismaïl Régragui

Ismaïl est le fondateur et rédacteur en chef de Perspectives Internationales. 

Ismaïl est doctorant en sciences politiques, spécialité relations internationales à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Il est rattaché au Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI). Diplômé de Sciences Po Paris en 2012 (Master Recherche en sciences politiques des relations internationales) et en 2010 (Bachelor du Premier cycle délocalisé de l’IEP de Paris à Menton, spécialité Moyen-Orient/Méditerranée), il a réalisé un mémoire, sous la direction de Pierre Grosser, sur le sujet :  “Un “branding religieux”? Comment le Maroc utilise la diplomatie cultu(r)elle dans les relations internationales.”

Ses thèmes de recherche portent aujourd’hui sur les problématiques de communication dans les relations internationales avec un intérêt particulier pour les organisations internationales. Sa thèse, entreprise sous la direction de Guillaume Devin, porte ainsi sur la nature et les usages de la communication de l’ONU aussi bien pour l’accomplissement de ses missions que pour la construction et la consolidation de sa légitimité.

Il a publié, en avril 2013, “La diplomatie publique marocaine : une stratégie de marque religieuse ?” aux éditions L’Harmattan (collection Histoire et perspectives méditerranéennes), ouvrage récompensé par le prix du meilleur mémoire de master en relations internationales de l’Ecole de Management de Grenoble.

Ismaïl est également maître de conférences à Sciences Po pour les enseignements d’Espace Mondial (2ème année) et de Sciences Politiques des Relations Internationales (4ème année Master Recherche).

Juliette Schwak

Juliette Schwak est doctorante au Department d’Asian and International Studies, City University of Hong Kong. Son travail doctoral propose une analyse critique du nation branding de la Corée du Sud. Diplômée du master recherche en Relations Internationales de Sciences po Paris (2014), elle perfectionne son coréen, appris à Sogang University (Seoul) et à l’INALCO (Paris). Ses intérêts de recherche se concentrent sur le modèle économique et social sud-coréen, les études critiques sur la mondialisation et le développement, la philosophie politique non-occidentale (notamment la philosophie politique confucéenne) et les approches critiques des relations internationales. Récemment, dans le cadre de son doctorat, elle se penche sur la politique d’aide de la Corée du Sud en Asie du Sud-Est, notamment aux Philippines.